Fait de société : 13 présumés malfrats aux arrêts

0

La Police judiciaire de Bonanjo a présenté un gang de treize présumés malfrats à la presse ce mardi 19 juillet 2016. Âgés entre 17 et 36 ans, ils étaient spécialisés dans le cambriolage des grands commerces, les entreprises et domiciles privés. Parmi le groupe, une femme de 36 ans repris de justice.

 Les sources judiciaires expliquent que le gang opérait avec des armes blanches : machettes, couteaux, ciseaux, torches et cagoules.

La Police judiciaire de Bonanjo a présenté un gang de treize présumés malfrats

Dieudonné Ivaha Diboua

Selon les forces de sécurité c’est grâce aux renseignements que leur traque à commencé le 22 juin dernier. Les treize présumés malfrats arrêtés sont passés aux aveux complets. Ils permettront certainement de mettre le grappin sur les complices encore en fuite. En attendant la conclusion de l’enquête, les mis en cause sont gardés dans les cellules de la PJ.

Ce coup de filet vient confirmer les déclarations du gouverneur de la région du Littoral. Dieudonné Ivaha Diboua se voulait rassurant la semaine dernière lors des réunions de concertation et d’évaluation de travail avec les services déconcentrés, les services centraux et les forces de sécurité de la région. Côté sécurité les forces de maintien de l’ordre, «ont réussi à faire reculer  le taux de criminalité dans cette région que l’on connait comme regorgeant de grands groupes de criminels, grâce à la collaboration avec les populations qui par un moyen ou par un autre sont  un relais d’information. Cette information qui permet aux forces de maintien de l’ordre  et aux éléments de sécurité de veiller au grain.» Ce qui n’est pas tache facile dans une aussi grande ville. Le gouverneur a tout de même recommandé aux forces de ne pas  baisser la garde mais plutôt redoubler de vigilance.

Léandre NZIE

Share.

About Author

Leave A Reply