Cameroun/Allemagne : Le Roi Bell repasse l’histoire du protectorat

1

C’était ce jeudi 14 juillet 2016 à la chefferie du canton Bell à Douala. Le Roi recevait  un descendant de la famille Woermann.

Le Roi Bell repasse l’histoire du protectorat, Lavoixdukoat.com

Le Roi Jean Yves Bebe Douala Manga Bell

Detlev Woermann est le descendant direct des Woermann, du nom de la firme allemande Woermann. C’est avec cette firme, représentant les intérêts allemands, que les premiers accords furent signés avec les rois Douala. La suite fut bien triste avec notamment la période de protectorat. C’est cette histoire que le Roi du canton Bell, Jean Yves Bebe Douala Manga Bell a retracé ce jeudi 14 juillet 2016 devant son hôte. «Les Douala faisaient du commerce avec les Européens dont les Anglais et les Allemands se remémore le Roi Jean Yves Bebe Douala Manga Bell. Le 12 juillet 1884 étaient signés les accords de protectorat. C’est la firme Woermann et Jantzen qui signaient avec les rois Douala, Dika Mpondo d’Akwa et Dumba Lobe Bell. Il se trouve que ce rapport signé était le grand départ d’une situation historique de notre pays, extrêmement important. Je trouve exceptionnel cette rencontre entre moi descendant de Dumba Lobe et Woermann qui est le descendant direct de ceux qui ont signé les accords de protectorat».

Deltev Woermann au canton Bell

Deltev Woermann au canton Bell

Des siècles ont passé. Il ne s’agit pas de réveiller les vieux démons. Mais pour préparer son futur, «nous avons un devoir de mémoire. Beaucoup de choses ont basculé pour nous» après les accords du 12 juillet 1884. Le Roi du canton Bell reconnait que : «Votre venue représente pour nous une symbolique.» Et qui sait, peut-être de bonnes choses sont à venir. «On vient juste de se retrouver. Laissez le temps à l’amitié de se mettre en place», affirme Sa Majesté aux journalistes.

Le Roi Bell repasse l’histoire du protectorat, Lavoixdukoat.com

Poignée de main entre le Roi Bell et Woermann

Detlev Woermann pense déjà à l’avenir et à «ce qu’on pourra faire dans le futur pour le développement.» Il se réjouir d’être en terre camerounaise et en particulier chez les Bell. C’est un rêve qui se réalise. «C’est une longue histoire qui remonte à la période où mes arrières  grands-parents ont entamé les activités commerciales avec les rois de la côte. J’ai toujours entendu parler du Cameroun, de Douala, aujourd’hui je suis là. Le Cameroun est un très beau pays. Les gens sont accueillants», se réjouit Detlev Woermann. Il a reçu un accueil hautement folklorique. Il n’a d’ailleurs pas hésité à se fondre dans les groupes de danses traditionnelles pour quelques mouvements.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Un commentaire

  1. Pingback: 8 mars 2017 : La Reine Bell soutient les femmes

Leave A Reply