Cinéma : Le Festival international du court métrage vit son acte 9

1

Depuis le 29 juin 2016, une série de films, camerounais pour la plupart est projetée à l’Institut français de Douala.

Cinéma : Le Festival international de court métrage vit son acte 9, Lavoixdukoat

L’art s’exprime au Ficod 2016

Et de 9 pour le Ficod 2016. Les activités du Festival international du court métrage de Douala ont commencé le 29 juin 2016. L’Institut français de Douala est le siège de l’évènement. Les débats et conférences sur l’avenir du cinéma, la professionnalisation des scénarios sont organisés. Le public a surtout l’occasion de regarder les productions camerounaises. Plusieurs films de réalisateurs camerounais –pour la plupart- et étrangers sont projetés. Du genre muet à la parole en passant par le documentaire, le style des films est varié. C’est clair, les cinéastes camerounais ont compris la nécessité d’épouser les canons universels du cinéma.

Le chargé de la communication de l’évènement ponctue d’ailleurs que le Ficod 2016 se tient dans un contexte marqué par l’ouverture du cinéma africain sur le monde. «Le Cameroun qui abrite l’évènement au cœur de l’Afrique centrale n’est pas en reste, note Fabrice Tiako. Depuis quelques années, on note un souffle nouveau apporté par la nouvelle génération qui, grâce à son dynamisme s’efforce de donner une nouvelle coloration au cinéma camerounais. Ainsi, le Ficod 2016 sera l’occasion de présenter le travail de ces espoirs qui feront la fierté du cinéma africain en général et celui du Cameroun en particulier.»

Vingt neuf films sont en compétition, avec vingt trois films camerounais et six étrangers. La compétition concerne onze catégories : Meilleur scénario, Meilleure interprétation féminine, Meilleure interprétation masculine, Meilleur son, Meilleur documentaire, Meilleure image, Prix «court métrage du monde», Meilleur montage, Prix du MBOA (à un film fait au Cameroun par un camerounais résidant au Cameroun), Meilleur décor et enfin le Grand prix. Le festival s’achève ce samedi 2 juillet 2016 avec la divulgation des résultats. Le président national du Cameroon film industry, Otia Vitalis est le président du jury.

Valgadine TONGA

Share.

About Author