Initiative : L’honorable Lazare Soub prime l’excellence scolaire

0

Après la récompense des meilleurs élèves des lycées de Douala V, le député du Mouvement pour la renaissance du Cameroun a renouvelé le geste ce samedi 25 juin 2016 dans l’arrondissement de Douala III.

Initiative : L’honorable Lazare Soub prime l’excellence scolaire, Lavoixdukoat

Lazare Soub récompense l’excellence scolaire. (Photo Lavoixdukoat)

Douze. C’est le nombre d’élèves ayant reçu ce samedi 25 juin 2016 la somme de 25.000 Fcfa chacun des mains de Lazare Soub. Dans le cadre de ses microprojets, l’unique représentant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) à l’Assemblée nationale a décidé de primer l’excellence scolaire. Après la même cérémonie qui a récompensé les six meilleurs élèves des six lycées de l’arrondissement de Douala V (soit le premier de chaque établissement), c’était le tour aujourd’hui des élèves des lycées de Douala 3ème. La cérémonie a réuni parents, enseignants, élèves des douze lycées de l’arrondissement au sein du lycée d’Oyack.




En sus des 25.000 Fcfa perçu par chaque lauréat, le député a ajouté à chacun la somme de 2000 Fcfa comme frais de transport. Une initiative appréciée à sa juste valeur par Henri Delor Sosso, délégué départemental du ministère des Enseignements secondaires. «Il s’agit de promouvoir l’excellence, d’encourager les meilleurs élèves et créer une source de motivation pour ceux qui n’ont pas pu être récompensés.» Les moins méritants sont appelés à «se mettre résolument au travail», comme a indiqué le proviseur du lycée d’Oyack, Marcel Boten. C’est en tout cas l’objectif recherché par l’honorable Lazare Soub.

Détournement de 41 millions Fcfa

 «J’encourage les enfants à faire mieux, à être au premier rang. J’ai encore deux ans pour poursuivre cette action  qui est au service de l’éducation. Dans le cadre de mes microprojets de cette année, j’ai prévu la récompense de l’excellence scolaire, la remise du matériel d’investissement humain aux quartiers de Douala V et Douala III. Bien évidemment je ne pose ces actions qu’avec le concours les comités de développement. Contrairement à ce que pensent les gens, le député n’est pas un gestionnaire budgétaire. Il appuie l’action des comités de développement», argue le député Wouri Est. Qui n’est pas en terre inconnue. Lazare Soub est le président de l’Association des parents d’élèves et enseignants dudit lycée. «Ça fait quatre ans que je suis président de l’Association des parents d’élèves du lycée d’Oyack.» Alors qu’il est à la porte de sortie, des rumeurs de détournement des frais d’Apee embaument l’air. Ce que réfute le donateur.

«Chacun a envie d’être président de l’Apee. Celui qui m’a précédé est aujourd’hui en prison parce qu’il n’a pas respecté la loi de 2008. Il gérait les fonds de l’Apee comme sa petite boutique. Il est parti sur un détournement de 41.millions Fcfa. Les gens pensent qu’il faut m’accuser de malversation pour prendre ma place. J’enregistre la contribution des parents que je reverse dans la caisse de l’établissement. Je finis mon année scolaire sans problème, les enseignants vacataires sont payés. Je suis en fin de mandat au lycée d’Oyack. Je suis un démocrate. Sauf concours de circonstance, je ne me représenterai pas.»




Il estime tout de même que s’il advenait qu’il se présente à sa propre succession, ses adversaires ne seraient pas de taille à le challenger. «Ils ignorent que même s’il arrivait que je me représente je les battrais à plate couture parce que pour l’instant à Douala, je crois qu’il n’y a que le lycée d’Oyack qui a mis un système d’application de la loi de 2008 sur l’Apee. Je vais partir en étant fier d’avoir redressé les finances du lycée d’Oyack que j’ai trouvé avec 41 millions Fcfa de dettes. Nous avons tout épongé et le lycée est financièrement oxygéné aujourd’hui.»

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply