Sopecam : A quand la fin du téléfilm conflictogène

0

Deux sessions (l’une ordinaire et l’autre extraordinaire) du conseil d’administration de la Sopecam (Société de presse et d’édition du Cameroun) sont convoquées pour lundi, 20 juin 2016 au siège de l’entreprise. L’information est contenue dans une note du Directeur général adjoint de la Sopecam rendue publique le 16 juin 2016. L’ordre du jour desdites assises n’a, cependant, pas été précisé.

Sopecam : A quand la fin du téléfilm conflictogène

Marie-Claire Nnana

Ces sessions ordinaire et extraordinaire du conseil d’administration seront, d’ailleurs, suivies d’une communication spéciale du Pca à l’ensemble du personnel, dont la présence est obligatoire selon la note de Shey Peter Mabu. Un acte quasiment jamais vu dans l’histoire des sessions des conseils d’administration de la Sopecam, mais qui illustre, du moins, l’atmosphère délétère qui y règne ces derniers jours. En effet, le 31 mai dernier, les membres du conseil d’administration ont tenu une session de leur assemblée. Le lendemain, Joseph Lé, le Pca, par ailleurs Directeur adjoint du cabinet civil de la Présidence de la République, a signé un texte lu sur les antennes de la Crtv (Cameroon radio and television) nommant quatre personnes à la tête de quatre importantes directions de cette entreprise. Il s’agit des directions technique, commerciale et marketing, de l’administration et des finances et la division du contrôle et de gestion.

Le 3 juin, dans le texte publié par Cameroon tribune, seules deux directions étaient concernées par ces nominations. Toute chose ayant semé une confusion à l’intérieur de cette société. Le nouveau Directeur administratif et financier n’a pu, jusqu’à ce jour, pris fonction parce que l’ancien titulaire du poste a refusé de quitter son bureau. Ce dernier n’a même pas daigné payer les indemnités de session aux administrateurs de la Sopecam à l’issue du conseil du 31 mai dernier. La presse locale fait état, depuis des semaines, d’un bras de fer dans cette entreprise entre le Pca, Joseph Lé, et le Directeur général, Marie-Claire Nnana, en poste depuis 2002. D’ailleurs, la note convoquant les sessions du conseil d’administration du 20 juin 2016 porte la signature de son adjoint. Elle est normalement le rapporteur de ces séances. Y participera-t-elle ce jour-là? Just wait and see on monday!

Serge Aimé Bikoi, journaliste indépendant

Share.

About Author

Leave A Reply