Epizootie : La grippe aviaire fait son nid à l’Ouest

0

Le gouverneur de cette région a reconnu la présence du virus H5n1 de la grippe aviaire dans des fermes de la Mifi et du Koung-Khi.

Attention à la Grippe aviaire.

La grippe aviaire déjà à l’Ouest.

Dans un point de presse vendredi 3 juin 2016 à Bafoussam, le gouverneur de la région de l’Ouest a reconnu devant les aviculteurs la présence de la grippe aviaire sur son territoire. En fait, cette rencontre de crise faisait suite à la mort enregistrée de 1400 poulets (le 26 mai 2016) dans une ferme à Bayangam et 40 poulets au marché de Casablanca à Bafoussam. « Il a été établi que les poulets morts dans la ferme de Bayangam étaient porteurs du virus H5N1», révèle le gouverneur Awa Fonka Augustine. Il se base sur les résultats des premières analyses effectuées au laboratoire national vétérinaire (Lanavet).




Le gouverneur confirme également la découverte du virus au marché de Casablanca. Il indique aussi la possibilité de la présence de l’épizootie à Baleng dans l’arrondissement de Bafoussam 2ème. Pour éviter la propagation du virus H5N1, le gouverneur de la région de l’Ouest a prescrit un ensemble de mesures : « L’abattage systématique suivi de l’incinération des cheptels dans le foyer de Bayangam dans le Koung-khi; l’interdiction jusqu’à nouvel ordre, de tout mouvement de volailles et des produits de volaille dans les départements touchés, à savoir le Koung-khi et la Mifi ».




Hier dimanche à l’émission l’Arène sur Canal2 International, le vice-président du Social democratic front proposait une autre solution au gouvernement. «Indemniser les aviculteurs», soulignait Osih Josua. C’est la clé pour juguler le mal car, expliquait ce député, si les éleveurs ne sont pas indemnisés, certains dissimuleront les poulets malades pour les vendre à vil prix, question de rentrer dans leur investissement.

V.T.

Share.

About Author

Leave A Reply