Téléréalité : The Voice débarque en Afrique francophone

1

La chaine panafricaine Vox Africa organise l’évènement dans 17 pays africains.

The Voice Afrique francophone sur Vox Africa

The Voice Afrique francophone.

Le fait est inédit. Le pari est grand. Le geste osé. Mais Vox Africa l’a fait. Amener la téléréalité pas dans un pays comme c’est le cas en France, en Hollande, au Nigéria, en Afrique du Sud ou en Angola, mais dans une vingtaine d’Etats. Vox Africa a eu les royalties de la production de The Voice pour 17 pays. Le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, la Guinée, la Côte d’Ivoire, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Mali, le Niger, le Tchad, le Togo, le Sénégal, le Rwanda, le Congo Brazzaville et le Cameroun. Pourquoi 17 pays ? La conférence de presse de lancement de ce show, hier mercredi 1er juin 2016 dans un hôtel de Douala a permis au directeur général de Vox Africa de s’expliquer. «Nous sommes une chaîne de télévision panafricaine bilingue. On ne pouvait que régionaliser le concept. Nous ne pouvions pas faire The Voice pour un seul pays. Nous nous sommes cantonnés à l’Afrique francophone», souligne Jules Domche. Qui peut se targuer d’avoir réussi le premier défi, celui de convaincre Talpa, le détenteur des droits. «C’est un challenge extraordinaire, un challenge colossale. Il nous a fallu des mois pour négocier. Nous avons pris la mesure des choses mais nous voulons que l’Afrique soit fière» ponctue le directeur général.

Les castings de la zone Afrique de l’Ouest se feront les 18 et 19 juillet 2016 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Pour l’Afrique centrale, ce sera les 22 et 23 juillet 2016 à Douala. Ceux qui ont des soucis de  déplacement pour Douala ou Abidjan peuvent déjà envoyer (du 1er au 30 juin) leur enregistrement en ligne à l’adresse www.voxafrica.com/thevoice.




Exit cette étape, les auditions à l’aveugle se dérouleront en octobre et novembre. Il y aura par la suite les battles, les knock-out, les lives et la grande finale, exactement comme ça se passe partout. C’est d’ailleurs l’une des conditions sine qua none pour acheter les droits de production et de diffusion. «Il n’y aura pas de sous standard parce que nous sommes en Afrique. Nous utiliserons 48 caméras comme partout ailleurs», rassure Jules Domche. Si pour le moment il garde le silence sur les noms des coachs, ce que l’on sait c’est qu’ils sont de nationalité camerounaise, congolaise et ivoirienne. Aussi, on n’aura que des Africains dans l’orchestre. Hier, à la faveur d’un casting test, le public s’est mué en jury. Au piano, Armand Biyack. Il devait sélectionner à l’aveugle bien sûr, la plus belle voix. C’est Eva Hakapoka qui a séduite la quasi-totalité de la salle. Elle ira directement aux auditions à l’aveugle.




La conférence de presse aura aussi permis à la chaine de faire la cour potentiels aux annonceurs en leur présentant les différents supports de communication disponibles dans The Voice Afrique francophone. The Voice est un télé-crochet qui vise à dénicher la plus belle voix. Il est diffusé dans plus de 165 pays.

Valgadine TONGA     

Share.

About Author