Epizootie : La vente de porc interdite à Garoua

0
Awesome
  • User Ratings (0 Votes) 0

Après la découverte d’un foyer de grippe porcine à Gouna, les autorités de la région ont interdit la vente et la consommation de cette viande. Une  centaine de  bêtes abattues.

Il y a quelques jours, la délégation régionale du ministère de l’Elevage, des pêches et des industries animales (Minepia) du nord procédait à l’abattage d’une centaine de porcs à Gouna, dans le département de la Bénoué. Les bêtes qui faisaient partie d’un élevage, ont été tuées après qu’un foyer de Peste porcine africaine (Ppa) y ait été détecté. L’abattage, qui fait partie des mesures « prophylactiques » avait pour but d’endiguer l’épizootie qui pointait, assure un responsable de la délégation régionale du Minepia. Ce après quoi le préfet du département de la Bénoué a pris une note interdisant « la vente et la consommation » de la viande de porc.

La vente du porc interdite à Garoua.

La vente du porc interdite à Garoua.

Les responsables de la région assurent que le phénomène a été circonscrit, car tous les porcs contaminés ont été abattus, ainsi que ceux qui se trouvaient dans les élevages environnants. « A peu près 200 bêtes », estime un vétérinaire qui faisait partie de la délégation.

Selon un autre interlocuteur, « la maladie est venue de Mbe (Region de l’Adamaoua) où il y avait déjà quelques porcs affectés. Et un commerçant a ramené à Gouna de la viande contaminée ». La mesure d’interdiction du préfet vise à limiter les mouvements de bêtes pouvant propager la maladie. A la délégation régionale du Nord, on explique que le phénomène n’est pas nouveau, car il y a deux ans, un abattage avait eu lieu à Djamboutou. Ils ajoutent que la Ppa est endémique dans les régions du Sud et de l’Ouest, ou des mesures similaires sont régulièrement prises par les autorités sanitaires.




Cette autre épizootie intervient après celle détectée dans le département du Mfoundi. Il y a quelques jours en effet, la grippe aviaire attaquait  des élevages de poulets à Yaoundé. La volaille affectée a été abattue et un arrêté du ministre de l’Elevage et des industries animales interdisait la vente et la consommation de poulet sur l’ensemble du département. Une mesure qui a du mal à être appliquée.

L.A.

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply