50 ans d’Emile Kangue : Les sponsors aux abonnés absents

0

La célébration des noces d’or de l’artiste se confronte aux fausses promesses des annonceurs.

Emile Kangue à droite, Debalois à gauche.

Emile Kangue à droite.

Après Ben Decca, c’est Emile Kangue. L’histoire se répète. En entamant il y a plus de deux ans la préparation de ses 50 ans de carrière au Cameroun, Emile Kangue avait oublié, comme il le dit lui même les réalités du pays. Les annonceurs avaient fait des promesses, que des promesses. A la conférence de presse de vendredi 15 avril 2016 à Douala, Emile Kangue a eu bien du mal à contenir sa douleur. Celui qui a été, avec les Blacks Styles, l’un des pionners du ‘‘makossa’’ avoue que «les sponsors m’ont fermé la porte. Ça fait plus de deux ans que je prépare le spectacle. Si j’avais su que je serai reçu de la sorte par les mécènes au Cameroun (il vit aux Etats-Unis, ndlr), je crois que je ne serais pas venu. Le même spectacle se prépare sans problème depuis 2ans, tous les jours, chaque minute au Canada, en Allemagne, en Australie
L’icône du ‘‘Makossa’’ dit son indignation face au comportement des annonceurs : «On verse des millions aux Nigérians, aux Ivoiriens, mais quand il s’agit d’une icône comme Emile Kangue on est incapable de faire la même chose ? On n’a même pas 1million pour sponsoriser. Guinness, Chococam, Ucb, sont là. Mais d’autres grandes sociétés comme Camtel dont j’attendais beaucoup n’ont rien fait. Je ne veux pas citer les noms.» Bien évidemment le déficit budgétaire a déjà un impact sur la célébration des noces d’or. D’un, si la cérémonie de Douala Bercy le 30 avril courant est confirmé, celui de Yaoundé est encore en réflexion. «Le spectacle prévu au palais des Sports à Yaoundé à été annulé parce que la salle coûte 6 millions Fcfa. Si vous payez rien que la salle à ce prix, comment allez-vous faire pour les musiciens et les collègues ? Le spectacle de Yaoundé n’est pas encore annulé. Après celui de Douala Bercy, on verra.»
Emile Kangue aurait souhaité avoir le maximum d’artistes pour souffler avec lui sur ses bougies. Hélas ! «Des artistes de renom seront avec moi : San Fan Thomas, Toto Guillaume, Ekambi Brillant, Annie Anzouer, Nicole Mara, Dynastie… J’aurai voulu quarante artistes, comme je vois d’autres personnes le faire à l’étranger où je suis. Mais il faut payer tous ces gens. Si les sponsors avaient répondu présent ça aurait été possible. Manu Dibango aurait été des nôtres. Mais quitter l’Europe où les Usa pour ici, ce n’est pas comme ci on faisait le trajet Douala/Yaoundé.» Il promet tout de même un spectacle de haute facture. Les inconditionnels et les jeunes fans de l’artiste auront l’occasion de déguster ‘‘Massa tchop tchop’’. Un best of d’Emile Kangue sorti pour l’anniversaire. «Mon collègue Ben Decca n’a pas eu de sponsors, mais il a fait un spectacle formidable pour ses 30 ans de carrière, grâce à vous les médias.» Emile Kangue appelle le public pour célébrer ses 50 ans de carrière et ses 63 ans sur terre. Il est né le 25 avril 1953.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply